Sujet: [Escape] Soutenance de thèse Cécile Dardel : Entre désertification et reverdissement du Sahel
De : =?ISO-8859-1?Q?C=E9cile_Dardel?= <cecile.dardel@gmail.com>
Date : 16/01/2014 17:09
Pour : amma-catch-perm@listes.irdmail.fr

Bonjour,

J'ai le plaisir de vous inviter ma soutenance de thse, qui s'intitule "Entre dsertification et reverdissement du Sahel : diagnostic des observations spatiales et in situ".

La soutenance aura lieu le mercredi 29 Janvier 2014 14h, en salle de la Rotonde, la Dlgation CNRS (Observatoire Midi-Pyrnes, 14 avenue douard Belin, 31400 Toulouse).

Le jury sera compos de :

- Agns BGU, Chercheur CIRAD (MTD) : Rapporteur

- Nicolas VIOVY, Ingnieur-Chercheur CEA (LSCE) : Rapporteur

- Pierre DEFOURNY, Professeur (UCL) : Examinateur

- David LABAT, Professeur (UPS) : Examinateur

- Thierry LEBEL, Directeur de Recherche IRD (LTHE) : Examinateur

- Laurent KERGOAT, Charg de Recherche CNRS (GET) : Directeur de thse

- Eric MOUGIN, Directeur de Recherche CNRS (GET) : co-Directeur de thse

- Pierre HIERNAUX, Charg de Recherche CNRS (GET) : Invit

Rsum :

Le Sahel est une rgion semi-aride caractrise par un fort gradient bioclimatique et qui est particulirement sensible la variabilit des prcipitations. Les priodes de trs forte scheresse qui ont svi sur l'ensemble du Sahel entre les annes 1970 et 1980 ont eu des effets dvastateurs sur les cosystmes, les populations et leurs ressources. La thorie d'une dsertification du Sahel a t ravive, ainsi que celle prdisant une avance rapide du Sahara sur le reste du continent. Ds les annes 1990, l'analyse des premiers indices de vgtation satellitaires (NDVI) acquises l'chelle du globe une frquence temporelle journalire a mis en vidence une nette augmentation du NDVI depuis les annes 1980. On parle alors de reverdissement du Sahel.

L'objectif de cette thse est de faire la part de ce reverdissement et d'une ventuelle dgradation des cosystmes sahliens, sur les 30 dernires annes.

Les indices de vgtation satellitaires bass sur les proprits optiques de la vgtation verte sont de "simples estimateurs" de la production annuelle : la validation des tendances de NDVI sur le long-terme ncessite une vrit terrain. De telles donnes sont trs difficiles acqurir sur des chelles spatiales compatibles avec la rsolution des satellites d'observation de la Terre et sur une priode de temps permettant l'analyse de tendances temporelles. Dans le cadre du projet AMMA et de projets antrieurs, nous bnficions de sries longues de masse de la strate herbace pour deux rgions : le Gourma au Mali (1984-2011) et le Fakara au Niger (1994-2011). La confrontation des deux sources de donnes (NDVI GIMMS-3g et productivit vgtale mesure sur le terrain) montre que le Sahel pastoral du Gourma est marqu par un reverdissement ainsi que par une augmentation de la productivit vgtale mesure in situ. En revanche, le Sud-ouest Nigrien montre une tendance la baisse de ces deux variables. La cohrence des donnes de terrain avec les observations satellitaires confirme que le NDVI peut tre utilis comme outil de dtection de l'volution des cosystmes semi-arides sur de longues priodes de temps. A l'chelle du Sahel, des tendances au reverdissement sont mises en vidence sur la plus grande partie de la rgion, sur la priode 1981-2011.

L'analyse du RUE, le rapport de la production par le cumul de pluie, a montr que le reverdissement du Gourma est majoritairement expliqu par le rtablissement des prcipitations, et que les cosystmes sahliens sont particulirement rsilients aux vnements climatiques extrmes. Cette rsilience, cependant, est surtout mise en vidence pour les sols profonds sableux. Des changements contradictoires sont en effet observs sur la partie du paysage constitue de sols superficiels qui connaissent une augmentation des coefficients de ruissellement et de l'rosion, provoquant parfois une dgradation du couvert vgtal. Le reverdissement observ l'chelle du Gourma doit donc tre nuanc par des changements des cosystmes pouvant toucher une petite portion du paysage (les sols superficiels). Sur le Fakara nigrien, des tendances la dgradation du couvert herbac sont mises en vidence par les deux sources de donnes et ne sont pas expliques par les prcipitations. Les changements d'occupation du sol (augmentation des superficies cultives, raccourcissement des temps de jachre) peuvent expliquer une diminution de la fertilit du sol et donc de la capacit de production de la rgion.

Nous n'observons donc pas de dsertification du Sahel sur les 30 dernires annes mais bien une reprise gnralise de la vgtation qui suit globalement le rtablissement des prcipitations. Cela n'exclut pas que dans certaines rgions, ou l'chelle locale, une dgradation du couvert puisse aussi tre observe, comme par exemple sur les sols soumis une forte rosion ou sur quelques terroirs agricoles, ce qui tend rconcilier les deux thories.

Vous tes galement convis au pot amical qui suivra, la caftria du GET !

Ccile DARDEL




_______________________________________________
Escape mailing list
Escape@hermes.locean-ipsl.upmc.fr
http://hermes.locean-ipsl.upmc.fr/mailman/listinfo/escape