Luc ortlieb

Chers Collègues,

C'est avec beaucoup de tristesse que je vous transmets l'annonce du décès de Luc Ortlieb.
Luc s'est dépensé toute sa vie sans compter pour la collectivité que ce soit à la direction de l'UR Paleotropiques de l'IRD, à la direction du LOCEAN avec Laurence et moi même, ou à la mise en place de la plateforme ALYSES et de l'UMS Artemis pour le C-14 mais aussi au montage d'opérations scientifiques comme CIENPERU pour ne citer que ses dernières années. Luc aimait les déserts. C'est à l'occasion de ses travaux sur le quaternaire mauritanien que j'ai fait sa connaissance. Luc aimait l'Amérique latine où il a passé de très nombreuses années et où il a gardé de nombreux amis. Et Luc aimait la mer dont témoignent ses nombreux travaux sur la trace des niveaux marins le long des côtes d'Afrique et d'Amérique et sur l'ENSO.

Géologue, Luc avait la curiosité des hommes et des cultures qu'il était amené à rencontrer sur le terrain. Il aimait dialoguer avec toute sorte de communautés scientifiques: historiens, archéologues, biologistes, géochimistes.... C'était un honnête homme, amateur de culture et d'art.

Le décès de Luc laisse un vide qu'il sera impossible de combler. Personnellement, je perds un collaborateur et un conseiller bienveillant et avisé mais surtout un ami cher. J'adresse à ses proches et tout particulièrement à Nathalie, son épouse, mes plus sincères condoléances.

Anne-Marie Lézine, Directrice du LOCEAN

Hommage de G. DeNoni, délégué régional IRD, Bondy: Hommage-a-Luc-Ortlieb-DENONI_IRD.pdf

Hommage de l'IMARPE, Peru: In-Memoriam-Luc-Ortlieb_Hommage-IMARPE.pdf

Hommage de la représentation IRD au Pérou: http://www.perou.ird.fr/toute-l-actualite/vie-de-l-institut/deces-de-luc-ortlieb-chercheur-emerite-de-l-ird-1948-2016

https://twitter.com/igp_peru/status/796013041263505408/photo/1

http://www.comunicacionesua.cl/2016/11/08/en-memoria-de-luc-ortlieb-1948-2016/

Nicolas Martin

Le décès de notre collègue Nicolas Martin, survenu le 15 Juillet 2016, a plongé l’ensemble des membres du laboratoire dans une infinie tristesse.


Nicolas, ingénieur de recherche au laboratoire de très longue date, suscitait l'admiration de ses pairs par ses compétences reconnues de toute la communauté et par ses qualités humaines exceptionnelles.

Tout au long de sa carrière au laboratoire, Nicolas était devenu un spécialiste des développements techniques à l'interface de l'instrumentation et de la donnée. Très investi dans le programme spatial SMOS au sein d'un groupe dont il était assurément un pilier essentiel, Nicolas était aussi très actif dans l'élaboration de protocoles de communication et de traitement de données issues de plateformes autonomes dont il était en quelque sorte le berger.

Chacun d'entre nous a ainsi pu apprécier le professionnalisme et la rigueur scientifique de Nicolas, toujours garant de la qualité des observations qu'il traitait. Toujours prêt à faire profiter ses collègues de ses compétences étendues, il était souvent amené à rendre service au-delà de ses domaines d'étude, ce qu'il faisait toujours bien volontiers.

Nicolas nous laisse par-dessus tout le souvenir d'un homme chaleureux, toujours disponible et ouvert à chacun de ses collègues dont il était unanimement apprécié. Très investi au service de la collectivité, prenant en charge pour le laboratoire le plan de formation des personnels, œuvrant avec toute son énergie pour les œuvres sociales du CNRS, il savait préserver des moments de convivialité et de détente dont chacun d'entre nous garde le souvenir. Il était notamment l'incontournable commentateur des matchs de rugby.




sponsor sponsor sponsor sponsor sponsor sponsor

Contacter le webmaster