ECO2 - Accueil

En absorbant actuellement environ 30% du CO2 émis par les activités humaines, l’océan joue toujours un rôle crucial dans la régulation de l’effet de serre anthropique, limitant les répercussions sur le climat, l’environnement et les sociétés. Néanmoins, on constate que ce puits naturel de COdevient moins efficace avec le temps, d’abord en raison de l’augmentation exponentielle des rejets de CO2, et potentiellement en réponse à la modification du climat et de la chimie des océans (réchauffement, stratification, acidification).

D’autre part, l’accumulation de CO2 anthropique dans l’océan rend les eaux plus corrosives (réduction du pH) et tend vers une sous-saturation des eaux en ions carbonates, qui pourrait être atteinte dès 2030 dans l’Océan Austral, menaçant ainsi le développement d’organismes calcifiants à la base de la chaine alimentaire.

Bien que les conséquences du changement climatique et de l’acidification des eaux soient encore difficilement mesurables, nous devons dès à présent évaluer au mieux l’évolution lente (ou peut être rapide) du cycle du CO2 océanique, afin d’anticiper les répercussions sur notre environnement.

Dans ce contexte, l’équipe CO2 du LOCEAN (E-CO2) a pour objectif de documenter et expliquer l’évolution du système des carbonates dans l’Océan Austral (Observatoire CARAUS/OISO), et d’inciter ces observations pour l’océan global en pilotant le Service National d’Analyse des Paramètres Océaniques du CO2 (SNAPO-CO2).

 

 




sponsor sponsor sponsor sponsor sponsor sponsor

Contacter le webmaster