PARVATI - Accueil

Processus de la Variabilité climatique Tropicale et Impact

Les tropiques sont probablement la région où l’océan influence le plus clairement la variabilité climatique aux échelles intra-saisonnières à interannuelles. En raison de températures de surface moyennes élevées, de petites perturbations de la circulation océanique peuvent entraîner une importante redistribution de la convection profonde atmosphérique et de la circulation associée, avec des conséquences parfois globales. El Niño est l’exemple le plus emblématique de ce couplage océan-atmosphère et de la variabilité qui en résulte, mais de nombreuses études récentes illustrent ce couplage océan-atmosphère sur une large gamme d’échelles de temps, et dans l’ensemble des bassins tropicaux.

Une autre particularité des régions tropicales est la très grande vulnérabilité des populations aux phénomènes climatiques (e.g. El Niño, moussons, cyclones). Une grande partie de la population des régions tropicales vit en effet de l’agriculture, éminemment sensible à la variabilité climatique alors que la pauvreté ne permet pas un accès aux adaptations technologiques (mécanisation, engrais, irrigation, digues, dragages…) et aux systèmes de soins (vaccination, soins curatifs…).

La problématique du changement climatique est de ce fait un enjeu majeur dans les régions tropicales. Des études de plus en plus nombreuses soulignent ses effets potentiellement négatifs sur les activités humaines, les ressources, les écosystèmes et la santé publique, encore accrus par la vulnérabilité des populations tropicales.

Dans ce contexte, les objectifs principaux de l’équipe PARVATI sont d’étudier les processus et les impacts de la variabilité climatique tropicale, qu’elle soit naturelle ou d’origine anthropique.

parvati1




sponsor sponsor sponsor sponsor sponsor sponsor

Contacter le webmaster